• MTA Architectes

Guide du parfait maître d'ouvrage -2- Faites le tri dans les avis

Mis à jour : 12 sept. 2019

Ça y est vous êtes lancé dans un projet de construction, rénovation, transformation, agrandissement avec un architecte?

Le "guide du parfait maître de l'ouvrage" donne quelques conseils destinés à ceux qui souhaitent travailler avec un architecte dans le cadre de leurs projets.


Après avoir parlé dans un premier article du lâcher prise je vous propose de traiter le deuxième sujet de ce guide du parfait maître d'ouvrage pour vous aider à travailler avec un Architecte :


2- Faites le tri dans les avis:


Le weekend venu, vous recevez des amis, de la famille, il vous tarde de faire visiter le chantier, de montrer le projet à vos proches. C'est tout à fait normal, c'est une grande étape, vous êtes fier du résultat obtenu / escompté et vous n'avez qu'une envie, partager cela avec vos proches. 


Mais soyez avertis : vos amis, votre famille, vos collègues, tous, auront leurs avis, et ils vous le feront savoir, avec plus ou moins de tact. Ils partageront peut être même leurs propres expériences de construction avec vous, que vos situations soient similaires ou pas. D'autres vous donneront des conseils, voir même parfois des directives.


Sachez-le, votre projet ne fera JAMAIS l'unanimité. Les opinions seront forcément mitigées, et autant ceux qui partagent votre enthousiasme vous conforteront dans vos décisions, autant ceux qui émettent des critiques ou des craintes risquent de miner vos certitudes et vous plonger dans le cercle infernal du doute. 


Rien de mal en soi à remettre en question une décision, surtout en ce qui concerne votre projet, tous vos choix devraient être mûrement réfléchis, après tout, vous allez devoir vivre avec un certain temps. Néanmoins si le doute vous empêche de prendre une décision, ou vous fait revenir sans cesse sur vos décisions passées, alors que vous avez déjà envisager toutes les alternatives, vous voilà dans une situation de laquelle vous allez avoir bien du mal à vous défaire, et qui risque de vous amener à demander d'avantages d'avis autour de vous et de vous plonger plus profondément encore dans l'incertitude. La boucle est bouclée. 


De même, les mauvaises expériences que l'on pourrait partager avec vous, qu'elle soient directement en rapport avec votre propre situation ou pas, pourraient vous plonger dans l'angoisse et vous pousser à vous méfier de tout et de tout le monde, quitte à remettre en question et parfois nier l'avis de professionnels. Encore une fois, rien de mal là aussi à écouter les leçons parfois durement apprises par votre entourage, cela pourrait aussi vous permette d'éviter quelques déconvenues.



Alors comment faire la part des choses ?


Rassurez vous, votre entourage ne cherche pas à vous nuire (enfin à priori), remerciez les pour leurs avis et conseils, mais gardez bien à l’esprit que c'est un avis qui leurs est propre, et qu'il reflète leurs propres goûts, vécus ou même croyances.


Ce projet c'est le votre. Vous seul allez le payer, et vous seul allez y vivre. 

De plus vous avez probablement déjà passé du temps à discuter des alternatives possibles et avez revu toutes les options avec votre architecte que vous avez choisi pour ses compétences. Vous avez alors probablement opté pour une version qui répondait à vos besoins, vos contraintes, vos goûts.


Bien-sur dans chaque décision subsiste le risque d'erreur, il faut en avoir conscience et l'accepter car il n'existe pas de solution optimale universelle qui mette tout le monde d'accord, acceptez que cette décision soit la votre, qu'elle comporte ses avantages comme ses inconvénients et que vous les avez choisis en connaissance de cause. 


Et justement, gardez aussi à l'esprit que votre ami ou collègue n'a probablement pas toutes les informations techniques ou pratiques pour proposer une alternative ou solution viable.


On ne dit pas non plus qu'il faut porter des œillères et garder votre projet secret, l'avis des autres pourrait aussi attirer votre attention sur de nouvelles problématiques, auxquelles vous n'auriez peut être pas encore pensé.Dans tout les cas, en cas de doutes, ou de nouvelles informations, l'important est de communiquer avec votre architecte à propos de vos craintes, il sera probablement en mesure de vous rassurer , et de vous orienter au mieux sur les options qui s'offrent à vous. 


Enfin méfiez vous des "contrôleurs de travaux finis" qui auraient fait mieux, moins cher et plus vite si vous aviez travaillé avec eux. Vous pourriez  en effet au cours de votre projet, si une question technique par exemple devenait épineuse, être tenté de demander un contre avis à un professionnel. Bien entendu , certaines situations nécessitent l’avis d'un expert qui saura trancher entre les différentes parties, si il y a malfaçon. Mais attention aux entrepreneurs peu scrupuleux, qui systématiquement critiquent de façon virulente le travail de leurs homologues, surtout si le professionnel en question n'a pas en sa possession toutes les informations, qui pourraient lui permettre de juger si oui ou non il y avait une meilleure façon de faire. 

© 2018 MTA