• MTA Architectes

Etablir son budget

Presque tout est possible, moyennant un certain prix, et le coût d'un même élément, prenons l'exemple d'un revêtement de sol, peut énormément varier.

Mais malheureusement s'il y a bien une chose qui n'est pas extensible à l'infini, c'est votre budget.


C'est pourquoi ce point sera l'une des premières questions que va vous poser votre architecte, et pour qu'il puisse répondre au mieux à vos besoins, l'idéal est d'être honnête et réaliste dans votre réponse


C'est pourtant l'un des sujets sur lequel on remarque le plus de réticence à communiquer. Et souvent, au fil des échanges on réalise que le flou autour de cette question n'est pas volontaire de la part du maître d'ouvrage, cela reflète surtout ses propres incertitudes face à cette question. 


Alors comment bien établir son budget ?



Avant de commencer à calculer un montant, il faut que votre projet passe selon moi au travers d'un premier filtre, une simple question, qui pourtant est à la base de la faisabilité économique de votre projet :


Pourquoi maintenant ? 


Quel est l'élément déclencheur qui a fait naître ce projet dans votre esprit: est-ce un projet de longue date, mûri ou une idée récente ?

Est-ce dans le cadre d'une acquisition ? Est-ce que cela découle d'un changement majeur dans votre vie ? D'une nouvelle contrainte ?


Peut-être avez-vous récemment touché un héritage ou reçu une promotion et une somme s'est dégagée de votre budget quotidien pour un projet comme celui que dorénavant vous envisagez d'entreprendre ?


Quelles que soient vos raisons de vous lancer, la notion du "timing" est également importante pour votre budget quotidien:  il va falloir dégager une certaine somme d'argent pour mener à bien ce projet, les efforts financiers seront peut-être impactant et ce sur une longue durée. 

Il faut être préparé vous et votre entourage à gérer ces changements. C'est donc un point important dont il faut discuter avec tous ceux qui seront concernés par cette décision. 


Afin de passer ce premier filtre et de pouvoir vous inquiéter du montant à débourser il conviendra donc de se poser cette simple question : est-ce le bon moment ? 


Si la réponse est oui, vous pouvez désormais calculer la somme qui peut être allouée à ce projet :


Votre enveloppe budgétaire ?


Qu'il s'agisse d'un projet de construction d'une maison de 150 m2

ou de l'aménagement d'une salle de bain, c'est une question INCONTOURNABLE, et ce bien avant d'estimer le projet en question.


Si vous n'avez pas gagné au loto ou hérité d'un manoir, comment comptez-vous financer le projet ? 

- avez vous des économies ?

- devez vous effectuer un prêt auprès d'un établissement bancaire ?


A ce stade vous n'avez pas besoin d'une somme exacte, mais d'un montant global. Et Il ne s'agit pas de déterminer dans un premier temps l'objectif à atteindre, mais bien la somme limite à absolument ne pas dépasser. 


Ce montant sera le point de départ de votre réflexion. Il est important de connaître ses limites, car on n'est jamais à l'abri d'un coup de cœur ou de mauvaises surprises. Aussi avoir conscience de ce montant vous permettra de vous en tenir raisonnablement éloigné.


Ceci établit, vous pouvez désormais vous noter l'objectif budgétaire idéal, confronter ces deux sommes et les garder bien en tête pour les prochaines étapes.  


Si vous n'avez pas d'économies et que vous ne pouvez/voulez pas faire d'emprunts, ce n'est peut-être pas le moment idéal de se lancer et je vous renvoie donc au premier point, à savoir: ce projet peut-il être remis à plus tard ? 


Si la réponse est non et vous n'avez pas d’autres choix que d'entreprendre ce projet, quelle somme pouvez-vous dégager de votre budget actuel ? 


Vous avez une enveloppe budgétaire ? Voyons maintenant si votre projet est réaliste :


Votre programme ?


Intéressons-nous à présent à votre projet : Quel est-il exactement? 

L'idéal est de noter noir sur blanc les éléments que vous aviez en tête:  soyez concis et précis.

Il ne s'agit pas encore de déterminer si l’électricité est à refaire, cela sera pour une étape ultérieure et nécessitera l'avis d'un professionnel, mais le but est ici de tirer au clair un début de "programme", c'est-à-dire une liste de vos besoins, contraintes, exigences, quantités, notez tout ce que vous avez en tête. 

Essayez également de lister tous les frais qui à votre connaissance sont liés à ce projet.

Par exemple : l'achat d'un terrain, la réalisation de travaux, le renouvellement du mobilier, de la décoration, l'achat de nouveaux luminaires, les taxes, les honoraires des architectes, ingénieurs et bureaux études, les frais de déménagement, l'aménagement d'un jardin ...etc

Et enfin, prenez en compte des imprévus : Il faut savoir que ces frais éventuels devraient être de l’ordre d’au moins 10% de votre budget. Ils vous permettront de faire face comme leur nom l'indique aux imprévus et vous laisseront une marge de manœuvre très appréciable.  


Comment utiliser ces informations ?


A ce stade vous avez en votre possession des éléments importants qui, même si leurs montants restent flous, peuvent déjà vous permettre de faire le tri entre vos possibilités et prendre des décisions raisonnées autour de cette base.

Par exemple: si votre projet consiste en l’achat d’une maison à rénover, veillez à cibler pour vos visites des bien qui correspondent à votre programme, et dont le prix d’acquisition vous laisse une marge budgétaire pour des travaux et d'autres frais associés, tout en tenant compte d'une marge pour des imprévus. 


Ces éléments constituent le cadre de départ de votre projet, que vous seul êtes en mesure de déterminer. Vous pouvez à présent sur cette base, contacter des professionnels: architectes, entreprises ... etc, qui prendront le relais et pourront vous aider à remplir les "zones d'ombre" de votre liste et la compléter si besoin.

Au fur et à mesure que vous avancerez dans les différentes étapes de votre projet, votre budget et votre programme s'affineront, et il vous sera alors possible de revenir sur cette liste afin de veiller à vous tenir éloigné du montant maximal à ne pas dépasser. 

Cela vous permettra alors de garder une vue d'ensemble sur vos catégories de dépenses, d'identifier ce qui entre dans votre budget, ce qui n'y entre pas, et surtout hiérarchiser les priorités et établir des stratégies.



99 vues

© 2018 MTA